Stage projet reproMT2.0 « Identification de l’effet de l’utilisation de produits hormonaux, de l’insémination artificielle et du début de gestation sur la température corporelle des juments »

N/D @equi-ressources dans Administrations / Socio-professionnels
  • Publié le : 6 janvier 2022
  • 0 Cliquez sur(s)
  • Partager:

Détail De Travail

  • Reference Equi-ressources S30700

Description

Poste et missions

** Le plateau technique de la station expérimentale de Chamberet ** Le plateau technique se situe à Chamberet, en Corrèze (19). La structure s’étend sur 130ha et accueille 170 chevaux. Les thèmes principaux de recherche sont la médication, le pâturage, les nouvelles technologies dans l’élevage et la reproduction. L’objectif du plateau technique est d’acquérir des connaissances techniques relatives à l’élevage des équidés et de les retransmettre à la filière. * Contexte L’utilisation de nouveaux outils d’élevage, non-invasifs et permettant de réduire le stress des animaux est l’un des objectifs à atteindre de nos jours. En effet, les attentes sociétales vis-à-vis de l’élevage sont de plus en plus fortes tandis que la pression économique s’accentue. L’industrie équine ne fait pas exception et, depuis plusieurs années, l’utilisation d’une puce d’identification couplée à un capteur de température est étudiée afin d’évaluer les potentialités de la température corporelle à être un indicateur des événements d’élevage. En effet, l’utilisation de la température corporelle comme indicateur de la parturition a été mis en évidence chez de nombreux animaux d’élevage, dont le cheval. Plus récemment, une diminution de la température corporelle au moment de l’ovulation a été identifiée. Ainsi, le projet présenté ici vise deux objectifs. Premièrement, nous souhaitons confirmer la diminution de température au moment de l’ovulation mais aussi vérifier que cette diminution est visible que l’ovulation soit naturelle ou induite par de l’hCG. Deuxièmement, nous souhaitons nous intéresser à des événements encore non mis en relation avec la température corporelle : – injections de prostaglandines PGF2α, – insémination artificielle (IA), – début de gestation. * Description du protocole Les juments incluses dans le projet seront suivies quotidiennement par échographie transrectale, ce qui nous permettra de déterminer le moment du cycle. Au moment des échographies seront notés la taille des follicules (si présents), la présence/absence d’un corps jaune, l’état de l’utérus, d’éventuels traitements hormonaux et la date-heure de l’insémination artificielle. Le suivi de température s’effectuera via des boîtiers et antennes permettant l’activation du transpondeur (puce d’identification ThermoChip, Antelliq) présent dans l’encolure des chevaux. Des études précédemment menées ont permis de démontrer que la température mesurée par la puce était révélatrice d’une température corporelle interne. Les boîtiers permettent d’effectuer des relevés de manière continue et automatique (toutes les 10 minutes). Le dispositif regroupant le boîtier et le collier a pu être testé au cours de la saison de reproduction 2021 et nous permet d’avoir a minima un point par heure pour chaque individu. Les suivis se dérouleront au cours de la saison de reproduction 2022. Vingt juments multipares seront équipées de colliers tout au long de la saison de reproduction afin d’avoir des cycles complets pour ces individus. Dans les 2-3 premières semaines de suivi, le projet se concentrera sur les changements observables au moment de l’insémination artificielle. En effet, au cours de cette période, le plus de cycles possibles seront exploités afin d’obtenir un maximum d’IAs fécondantes. Cela nous permettra de suivre, à la suite des IAs, les juments entrant en début de gestation et celles qui débuteront un nouveau cycle oestral. Les juments devenant gestantes seront suivies jusqu’au premier constat de gestation, soit 15 jours après insémination. Après cela, les boîtiers seront transférés sur d’autres juments pour des suivis supplémentaires d’ovulation. Pour les juments sur lesquelles l’IA n’aura pas fonctionné, le suivi sera maintenu sur les cycles suivants jusqu’à ce qu’une gestation se mette en place. Pour ces individus, une gestion classique des cycles aura lieu, avec des injections de PGF2α (Estrumate, 2mL) pour provoquer la lyse du corps jaune et un retour en chaleurs plus rapide. De plus, des injection d’hCG (Chorulon, 750UI) pourront avoir lieu pour provoquer une ovulation dans les 24 à 48 heures. Pour l’ensemble des juments suivies des prises de sang seront réalisées sur tube sec afin de pouvoir doser la progestérone (P4) et l’estradiol (E2). Le premier prélèvement aura lieu lors des chaleurs puis une fois par semaine tout au long du port du boîtier température. * Missions Le stagiaire sera amené à participer aux manipulations sur le terrain sur le plateau technique de la station expérimentale de Chamberet ainsi qu’au traitement statistique des données : – Extraction des données des colliers de température, – Gestion et organisation des données température vs données des échographies, – Traitement statistique des données. * Période Idéalement, le stage débuterait le 06 juin 2022 pour une durée de 3 mois. Les dates peuvent être amenées à évoluer en fonction des disponibilités de la candidature retenue. * Profil recherché Stage de 3 mois rémunéré avec possibilité de logement sur place (logement type colocation). Nous attendons un candidat d’IUT ou ayant suivi un parcours universitaire/d’école d’ingénieur (équivalents L3 ou M1). ** Candidature ** Merci de transmettre CV et lettre de motivation

Votre profile

  • Fromation : Niveau 7 (Bac + 5)
  • Formation en cours : Diplôme d'ingénieur (Niv 7)
  • Diplôme : 0

L’entreprise

Etablissement public administratif sous double tutelle des Ministères en charge de l’agriculture et des sports. L'établissement est au service des acteurs de la filière équine avec pour principales missions de :

D'autres emplois susceptibles de vous intéresser