Stage projet « Influence de l’ombre d’arbres et de haies sur le pâturage et le comportement des chevaux »

N/D @equi-ressources dans Administrations / Socio-professionnels
  • Publié le : 5 janvier 2022
  • 0 Cliquez sur(s)
  • Partager:

Détail De Travail

  • Reference Equi-ressources S30674

Description

Poste et missions

** Le plateau technique de la station expérimentale de Chamberet ** Le plateau technique se situe à Chamberet, en Corrèze (19). La structure s’étend sur 130ha et accueille 170 chevaux. Les thèmes principaux de recherche sont la médication, le pâturage, les nouvelles technologies dans l’élevage et la reproduction. L’objectif du plateau technique est d’acquérir des connaissances techniques relatives à l’élevage des équidés et de les retransmettre à la filière. * Contexte L’utilisation de la ressource herbagère pour les chevaux représente plusieurs avantages. D’un point de vue économique, cela permet la diminution d’achat de fourrages et de concentrés. De plus, la fréquence de certains problèmes de santé est réduite au pâturage. Cela a également un intérêt écologique, la biodiversité prairiale pouvant être préservée par les chevaux. De plus, la mise au pâturage répond à l’enjeu sociétal fort du bien-être animal, en particulier lorsque les animaux sont en groupe. Cependant, cela expose davantage les animaux aux intempéries et au rayonnement solaire. Face à cela, la présence de zones abritées représente un atout supplémentaire pour le bien-être. Les techniques d’agroforesterie répondent à cette problématique. Elles consistent à intégrer des arbres et/ou des haies aux prairies ou de faire pâturer des parcelles boisées, fournissant non seulement de l’ombre aux animaux mais également du fourrage supplémentaire. Néanmoins, la présence de zones ombragées peut amener les animaux à modifier leur comportement au pâturage. En effet, le cheval consacre une part importante de son temps à brouter (entre 40 et 62% du budget temps, soit environ 15 heures) et réalise cette activité en restant en mouvement, ce qui pourrait être impacté par un accès limité à l’ombre, les animaux pouvant se concentrer dans les zones abritées et délaisser les ressources végétales plus éloignées. Par ailleurs, le pâturage diminue sous de fortes chaleurs et les arbres ont un effet tampon sur la température. L’effet de l’accès à l’ombre sous de hautes températures a peu été étudié chez le cheval, notamment sur des animaux au pâturage en groupe. En effet, beaucoup d’études se concentrent sur le cheval à l’exercice ou en transport ou sur des individus seuls ou en groupe dans des paddocks sans accès à l’herbe où le choix entre alimentation et confort thermique ne se pose pas. L’objectif de ce projet est de s’intéresser à l’influence de zones d’ombre sur le comportement des animaux et sur leur utilisation du couvert herbager. * Description du protocole Ce projet sera réalisé pendant la saison de pâturage 2022. Les mesures seront réalisées une fois au printemps, au mois de mai, puis en continu pendant l’été (de fin juin à début septembre), puis une fois en octobre. Deux troupeaux seront suivis sur des prairies différentes mais présentant des caractéristiques similaires (sans ombre vs avec ombre) afin d’être moins sujets aux aléas climatiques. En effet, l’influence de fortes températures ou de l’exposition aux rayonnements solaires ne pourront être observés que sous certaines conditions météorologiques et suivre plusieurs troupeaux augmente les probabilités de pouvoir se trouver sur les parcelles entrant dans l’expérimentation au bon moment. Les animaux seront localisés par des colliers GPS, ce qui permettra de connaître les mouvements et l’utilisation des zones d’ombre par les animaux. Ils seront également équipés d’un accéléromètre afin de déterminer leur activité en continue. Par ailleurs, des observations par scan sampling seront réalisées pour pouvoir préciser le budget temps des troupeaux dans les différentes configurations. Ces observations permettront aussi de vérifier les informations obtenues par l’accéléromètre et de rapporter les zones ombragées dans les parcelles tout au long de la journée. Les mesures de hauteurs d’herbe seront faites avec un herbomètre à plateau, le Grasshopper, relevant les données GPS de chaque point de mesure et permettant une étude géo-localisée des résultats. En complément, des mesures de biomasse seront mises en place afin de déterminer la quantité de matière sèche. De plus, la station météo du plateau technique de Chamberet permettra d’avoir des relevés des températures extérieures, des précipitations et de la pression atmosphérique tout au long de l’étude. * Missions Le stagiaire sera amené à participer aux manipulations sur le terrain sur le plateau technique de la station expérimentale de Chamberet ainsi qu’au traitement statistique des données : – Observations comportementales, – Participation aux mesures de hauteur d’herbe et de biomasse, – Saisie des données d’herbe dans une base de donnée, – Traitement statistique des données (comportement et données relatives au pâturage). * Période Idéalement, le stage débuterait le 02 mai 2022 pour une durée de 6 mois. Les dates peuvent être amenées à évoluer en fonction des disponibilités de la candidature retenue. * Profil recherché Stage de 6 mois rémunéré avec possibilité de logement sur place (logement type colocation). Nous attendons un candidat de master 2 ou d’école d’ingénieur souhaitant réaliser son mémoire de fin d’étude sur ces thématiques. Une bonne maîtrise de R est attendue. ** Candidature ** Merci de transmettre CV et lettre de motivation

Votre profile

  • Expérience : Niveau 6 (Bac + 3/4)
  • Fromation : Niveau 7 (Bac + 5)
  • Formation en cours : Diplôme d'ingénieur (Niv 7)
  • Diplôme : 0

L’entreprise

Etablissement public administratif sous double tutelle des Ministères en charge de l’agriculture et des sports. L'établissement est au service des acteurs de la filière équine avec pour principales missions de :

Compétences requises

D'autres emplois susceptibles de vous intéresser