Stage « Evaluation de la capacité d’ingestion à l’herbe approchée par la biomasse »

N/D @equi-ressources dans Administrations / Socio-professionnels
  • Publié le : 5 janvier 2022
  • 0 Cliquez sur(s)
  • Partager:

Détail De Travail

  • Reference Equi-ressources S30672

Description

Poste et missions

** Le plateau technique de la station expérimentale de Chamberet ** Le plateau technique se situe à Chamberet, en Corrèze (19). La structure s’étend sur 130ha et accueille 170 chevaux. Les thèmes principaux de recherche sont la médication, le pâturage, les nouvelles technologies dans l’élevage et la reproduction. L’objectif du plateau technique est d’acquérir des connaissances techniques relatives à l’élevage des équidés et de les retransmettre à la filière. * Contexte La mise au pâturage des herbivores constitue un avantage économique pour les structures les accueillant. En effet, cela permet de diminuer l’achat de fourrages et de concentrés et de réduire la fréquence de certains problèmes de santé. Cela représente également un avantage écologique, les chevaux aidant à préserver la biodiversité prairiale. Cependant, l’utilisation de la prairie peut être risquée, notamment car maîtriser les rations à l’herbe est plus difficile. Savoir quelles sont les limites des herbivores dans leur alimentation spontanée est essentiel pour prévoir l’efficacité d’un couvert pour combler leurs besoins. Ainsi, les rations herbagères peuvent être déterminées et l’utilisation de cette ressource optimisée. La capacité d’ingestion à l’auge a été largement étudiée chez tous les herbivores. Celle au pâturage est bien documentée chez les ruminants mais les études concernant les chevaux sont plus rares. De plus, le manque de références sur l’ingestion au pâturage chez l’équin rend plus difficile la mise en place de projet de recherche visant à valoriser les prairies et nécessitant cette donnée. Le département Phase (Physiologie animale et système d’élevage) de l’INRAE a ainsi monté un projet se penchant sur la question de la capacité d’ingestion au pâturage pour mettre à jour et consolider les références, ainsi que pour pouvoir apporter des données actualisées aux éleveurs. Ce projet concerne tous les animaux domestiques utilisant des prairies et le présent projet s’ancre dans cette dynamique. L’objectif est de déterminer l’ingestion au pâturage des chevaux en observant directement le couvert végétal. Ainsi, cette capacité d’ingestion sera approchée par la différence de biomasse avant et après le pâturage. * Description du protocole Ce protocole implique des mesures sur le terrain en deux temps. D’un côté les mesures de hauteurs d’herbe seront réalisées avec un herbomètre (Grasshopper), avant et après pâturage. Le temps de passage des animaux sur les parcelles sera de maximum 3 jours pour éviter que la croissance végétale soit trop impactante. La croissance sera tout de même déterminée par une mesure de hauteur d’herbe 7 à 10 jours avant la mesure d’entrée. En parallèle, une régression entre biomasse et hauteur sera déterminée afin de faire correspondre une biomasse à la hauteur mesurée. Pour cela, 12 relevés d’échantillons seront réalisés toutes les semaines avant et après pâturage, ce qui correspondra à 2 à 3 relevés par période de pâturage (selon le temps de rotation du pâturage tournant). Pour ces relevés, les 12 points seront choisis dans des zones d’herbe basse, moyenne, haute et intermédiaire entre ces trois hauteurs, avec une répartition équitable entre les zones. A chaque point, la mesure de la hauteur du couvert sera mesurée au Grasshopper puis un quadrat de la forme et de la taille du plateau du Grasshopper sera déposé au même endroit. L’herbe ayant racine dans le cercles du quadrat sera coupée à la mini-tondeuse électrique. L’échantillon ainsi récolté sera ensuite pesé et séché à l’étude à 60 °C pendant 72 heures. La capacité d’ingestion pourra alors être approchée par la différence entre la biomasse disponible en entrée et la biomasse de sortie, en prenant en compte la hauteur mesurée et la régression entre biomasse et hauteur. * Missions Le stagiaire sera amené à participer aux manipulations sur le terrain sur le plateau technique de la station expérimentale de Chamberet ainsi qu’au traitement statistique des données : – Participation aux mesures de hauteur d’herbe et de biomasse, – Saisie des données d’herbe dans une base de donnée, – Traitement statistique des données. * Période Idéalement, le stage débuterait le 04 avril 2022 pour une durée de 6 mois. Les dates peuvent être amenées à évoluer en fonction des disponibilités de la candidature retenue. * Profil recherché Stage de 6 mois rémunéré avec possibilité de logement sur place (logement type colocation). Nous attendons un candidat de master 2 ou d’école d’ingénieur souhaitant réaliser son mémoire de fin d’étude sur ces thématiques. Une bonne maîtrise de R est attendue. ** Candidature ** Merci de transmettre CV et lettre de motivation

Votre profile

  • Expérience : Niveau 6 (Bac + 3/4)
  • Fromation : Niveau 7 (Bac + 5)
  • Formation en cours : Diplôme d'ingénieur (Niv 7)
  • Diplôme : 0

L’entreprise

Etablissement public administratif sous double tutelle des Ministères en charge de l’agriculture et des sports. L'établissement est au service des acteurs de la filière équine avec pour principales missions de :

Compétences requises

D'autres emplois susceptibles de vous intéresser